Markets Pharma innovia

Le piégeage de matériels biologiques (cellules, peptides, protéines, micro-organismes…) dans des microparticules ou bioencapsulation est largement répandu, que ce soit pour la mise en œuvre de procédés de bioconversion performants, ou encore la protection et/ou la délivrance efficace de composés fragiles.

L’immobilisation de micro-organismes ou d’enzymes dans les bioprocédés permet notamment la mise en place d’une production en continu (amélioration de la productivité, coûts opérationnels réduits) et la mise en application de systèmes complexes (e.g. synthèse enzymatique multi-étapes).

S’agissant de composés biologiques sensibles, l’encapsulation permet non seulement une stabilisation lors de la mise en œuvre mais également un transfert effectif jusqu’à la cible visée, contribuant ainsi au développement de nouveaux traitements thérapeutiques et de nouvelles formes d’administration de médicaments en santé humaine et animale (vectorisation).